Infos alimentaires

Intolérence au lactose

Le lactose, qu'est-ce que c'est ?

Caractéristique du lait, le lactose est un sucre complexe, c’est-à-dire un ensemble de plusieurs sucres associés. 
Il est également présent dans tous les dérivés laitiers à savoir les beurres, les fromages…

Digestion du lactose

Le lactose est digéré au niveau de l’intestin grêle grâce à une enzyme spécifique, la lactase qui transforme le lactose en glucose.
Lors de la digestion, ce sucre est coupé en 2 composants : le glucose et galactose. 
Ces derniers sont alors assimilés de façon physiologique par l’organisme.

Mécanismes de l’intolérance au lactose

L’intolérance au lactose a pour origine une insuffisance ou une absence de lactase et peut être à vie ou temporaire.

Absence ou insuffisance en lactase

L’intolérance se matérialise par la non-digestion du lactose.

Dans certains cas relativement rares, l’organisme est incapable de produire la lactase.
Une défaillance génétique empêche sa synthèse. Cette enzyme, primordiale à la dissociation du lactose en glucose et galactose, est totalement absente, la dissociation n’a plus lieu.
La personne est alors incapable d’intégrer le lactose : elle est déclarée intolérante.

Absence de l'enzyme

L’absence de l’enzyme ou sa présence en trop faible quantité est l'une des causes de l’intolérance.
Dans ce cas, l’assimilation ne s’effectue pas non plus car il y a trop de lactose pour la quantité de lactase.

Déficit de lactase acquis ou temporaire

La synthèse de la lactase s’effectue dès la formation de l’embryon humain. En effet, à la fin de la grossesse, le nourrisson a besoin d’assimiler le lactose qui lui est transmis par le lait maternel (ou les laits infantiles).

La lactase présente dans l'organisme en quantité trop faible peut être de manière permanente ou temporaire.

Déficit permanent

Lorsque l’enfant arrête les biberons, le taux de lactase diminue naturellement. Dans certains cas, ce taux descend à une concentration de 10% du taux maximal normal. Il s'agit là d'un déficit dit acquis car l’intolérance est irréversible.
Sa seule cause est génétique.

La faible teneur en lactase peut cependant être temporaire.
Un problème viral peut en être la cause : un virus qui altérerait la partie supérieure de l’intestin où est produite la lactase.

L’intolérance peut également être liée à l'intolérance au gluten qui détruit les villosités de l’intestin.